Création d’ebook : un script indispensable pour supprimer les remplacements locaux dans InDesign

L’élimination manuelle des remplacements locaux est quasiment incontournable lorsqu’on génère un EPUB depuis InDesign. Pour autant, elle peut être considérablement simplifiée si ces formatages sont clairement identifiés dans la maquette, avec pour conséquence uns gain de productivité considérable lors de la création de vos ebooks.

Sommaire


La méthode consistant à renommer a posteriori (dans les fichiers CSS et XHTML) les classes correspondant à des remplacements locaux du style, est suffisante si l’on cherche uniquement à nettoyer l’EPUB en vue de sa diffusion.

Mais elle ne l’est pas si le fichier InDesign subit des modifications et qu’on souhaite procéder à une mise à jour de la version numérique. Les opérations de nettoyage devront en effet être reproduites à chaque export, qu’on utilise ou non le nouveau fichier CSS à la place de celui généré par InDesign.

Une autre méthode consiste au contraire à supprimer ces remplacements locaux dans le fichier InDesign avant de procéder à l’export ; je recommande d’ailleurs d’utiliser la fonction InDesign d’exportation au format EPUB y compris pour une publication imprimée, pour contrôler la « propreté » de la maquette.

Le nettoyage manuel de la maquette

En théorie, l’identification de ces remplacements est facilitée par la présence d’un signe + qu’InDesign ajoute à droite du nom de style du paragraphe dans lequel ils se situent.

Or, ce signe n’apparaît que lorsqu’on sélectionne le paragraphe en entier ou que l’on se positionne sur un terme dont le style diffère de celui du paragraphe, ce qui rend leur repérage difficile ou aléatoire.

Pour identifier plus rigoureusement les modifications locales du style, on peut procéder de deux manières :

  • soit on sélectionne individuellement chaque paragraphe pour identifier ceux qui posent problème. En fonction de la longueur du texte, l’opération peut s’avérer longue et fastidieuse ;
  • soit on recherche l’ensemble du texte possédant la propriété de style correspondant au formatage local (par exemple tous les termes en italique) et on applique un style de caractère à chacune de ces occurrences.

Pour ce faire, on ouvre le panneau Rechercher/remplacer du menu Édition, accessible via le raccourci Ctrl + F :

  • Dans le pavé Rechercher le format, on sélectionne Formats de caractère de base > Style de police : Italic.
  • Dans le pavé Remplacer le format, on sélectionne Options de style > Style de caractère > Italic, puis Tout remplacer.Le fait d’appliquer un style de caractère « italique » à un paragraphe déjà formaté en italique (par exemple un titre) ne pose pas de problème ; si on modifie ultérieurement le style de sa police, c’est ce nouveau style qui s’appliquera, et non pas l’italique.

Le script StyLighter.js

Cette opération de nettoyage est indispensable dans un souci de respect des « bonnes pratiques », que la publication soit destinée à une diffusion print ou numérique. Toutefois, dans le cas d’une publication imprimée, le fait de ne pas appliquer rigoureusement les styles prescrits par la maquette n’aura aucun impact sur le rendu final.

Dans le cas d’un EPUB, les conséquences sont en revanche désastreuses. Pour autant, même si l’outil de recherche et de remplacement d’InDesign facilite grandement cette opération, elle demeure relativement aléatoire dans la mesure où la seule manière de s’assurer que l’on s’est bien débarrassé de l’ensemble des formatages locaux, est de contrôler individuellement chaque paragraphe.

Une fois qu’on a « goûté » à cet outil, la seule question qui se pose encore est comment ai-je pu vivre avant ?

Certes, on retrouvera inévitablement des remplacements locaux dans les fichiers XHTML et CSS sauf à désactiver l’option au moment de l’export (ce que je déconseille personnellement), mais dans des proportions négligeables ou anecdotiques.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.