EPUB 3 : gestion des notes de bas de page dans les publications en fixed layout

En matière de mise en pages, l’une des plus alléchantes avancées induite par le format EPUB 3, notamment pour les publications scientifiques ou universitaires, est la possibilité de créer enfin des notes de bas de page. En théorie du moins, car comme pour la gestion des en-têtes et pieds de page, le fossé est immense entre le réel et le prescrit.

Sommaire


Catégorie de notes pour les publications EPUB 3

Jusqu’à présent, du fait de l’absence de délimitation de la page dans les EPUB dits « reflowable » ou dynamiques, la seule solution disponible pour l’affichage des notes de bas de page consistait à les basculer en fin d’article ou de chapitre. On créait alors un système de renvoi via des liens hypertextes permettant au lecteur d’accéder au contenu de la note en cliquant sur l’appel de note, puis de reprendre la lecture du texte en cliquant sur le numéro de la note.

Le format EPUB 3 permet une gestion beaucoup plus fine des notes puisqu’il distingue trois catégories de notes :

  • les notes de bas de page (footnote) ;
  • les notes de fin de chapitre ou de section (rearnote) ;
  • les notes « libres » ou non positionnées (note).

Création d’une note de bas de page en EPUB 3

Paradoxe des footnotes

Dans la mesure où la notion de « page » retrouve son sens dans les publications en fixed layout, il paraît logique de penser pouvoir enfin recréer, dans la version EPUB d’un ouvrage, une présentation des notes similaire à sa version papier. C’est d’ailleurs ce que laisse supposer la différenciation entre les « footnotes » et les « rearnotes ». Or les notes de bas de page correspondent davantage à une notion sémantique qu’à un modèle de présentation, puisque leur affichage se fait sous la forme d’un pop-up et non d’un paragraphe détaché du texte, qu’il suffirait de placer en bas de page.

Création de l’appel de note dynamique

La création d’une note de bas de page (footnote) en EPUB 3 repose sur l’utilisation conjointe d’un attribut epub:type (CSS 3) et d’un élément aside (HTML 5), dont la fonction est de délimiter du contenu indirectement lié au contenu principal, c’est-à-dire non nécessaire à sa compréhension.

Le principe est le suivant : on se sert des valeurs noteref et footnote de l’attribut epub:type pour créer un renvoi entre l’appel de note (noteref) et la note de bas de page (footnote). On inclut ainsi le contenu de la note (ici, la note n° X) dans un bloc de type aside doté des attributs suivants :

  • un identifiant (id) permettant de cibler la note vers laquelle pointe l’appel de note, et dont la valeur est ici "noteX" ;
  • un attribut epub:type dont la valeur est "footnote".

Dans le corps du texte, on crée un lien hypertexte permettant à l’appel de note (noteref) de renvoyer vers la note à laquelle il est rattaché. On encadre ainsi le numéro de la note (ici, X) par une balise <a> (une ancre) dotée des attributs suivants :

  • un attribut href dont la valeur correspond à l’identifiant de la note ("#noteX") vers laquelle pointe l’appel de note ;
  • un attribut epub:type dont la valeur est "noteref".

La création d’un identifiant pour l’appel de note n’est plus expressément requise. Dans la mesure où la note apparaît sous forme de pop-pup, il n’y a en effet pas lieu d’établir de lien en retour entre la note et son numéro d’appel dans le texte.

La syntaxe XHTML est donc la suivante :

<p>Ceci est la référence de la note <a href="#note1" epub:type="noteref" id="ref1">1<a><p>

<aside epub:type="footnote" id="note1">
     <p class="footnote">1. Ceci est la note 1</p>
</aside>

Problèmes d’interprétation de l’attribut epub:type

La particularité de l’élément aside est que, lorsqu’il est interprété comme footnote, le lecteur de choisir d’afficher ou non son contenu à partir des paramètres de lecture de son terminal ou de sa liseuse. Ainsi, son contenu ne sera pas restitué si le lecteur a désactivé l’option d’affichage des notes. A contrario, lorsque cette option n’est pas désactivée ou sur les écrans ne proposant pas cette option, le contenu de la note apparaît alors sous la forme d’un pop-up qui se déclenche lorsqu’on clique sur l’appel de note.

En pratique, le résultat obtenu est sensiblement différent selon les moteurs de rendu, notamment sur les terminaux ne permettant pas de choisir si les notes seront affichées ou non :

  • sur iPad (application iBooks) : le pop-up se lance bien, mais le bloc aside apparaît également « en dur » à l’endroit où il est codé dans le fichier XHTML. En l’occurrence, sous le paragraphe contenant l’appel de note, comme recommandé par le format EPUB 3 ;
  • sur ADE, Readium et Azardi : le bloc de texte aside est également affiché à l’endroit où il est positionné dans le texte, mais le pop-up ne se déclenche pas.

Solutions pour les mises en page fixed layout

Première solution : le placement des notes en bas de page

Si l’on souhaite se rapprocher de la présentation d’une publication imprimée – ce qui est a priori l’objectif recherché – une première solution consisterait à positionner le bloc de note(s) en bas de la page où la note est appelée, et bloquer l’affichage en pop-up lorsque celui-ci est généré, c’est-à-dire sur iBooks, qui est à ma connaissance la seule application proposant cette fonctionnalité.

Or, dans le cas d’une publication fixed layout, contrairement à une publication reflowable layout, lorsque l’utilisateur désactive l’affichage des notes, la hauteur de la page se trouve alors amputée d’autant si le bloc aside[*] est positionné en bas de la page. Et comme il n’est pas possible de prévoir de mise en page alternative, cette solution est rédhibitoire en termes de rendu.

Seul bémol à cette solution : dans la mesure où l’affichage du pop-up est inhérent à l’attribut epub:type, il ne relève pas d’un mode de rendu (display) paramétrable en CSS. Il est donc impossible d’interdire son affichage sauf à utiliser un script javascipt, complexe à gérer en EPUB et disproportionné ici. On se retrouve alors, sur iPad notamment, avec un double affichage des notes, en cours de lecture et en bas de page. Reste à savoir s’il est préférable de coller au plus près de la version imprimée, ou au contraire, de tirer pleinement partie de l’interactivité permise par ce format et de la liberté, offerte à l’utilisateur, d’afficher ou non les notes en cours de lecture.

Deuxième solution : le placement des notes en fin de chapitre

Dans cette optique, on peut choisir de se rabattre vers une présentation classique des notes en fin de chapitre ou de partie, mais sans que cela règle pour autant le problème du double affichage sur iPad si l’utilisateur n’a pas désactivé l’affichage des notes. Or, l’avantage de ce compromis est de permettre de consulter les notes en cours de lecture sans que la mise en page soit polluée ou amputée par un volume de notes parfois important. Ce qui rend accessoire la question de l’affichage des notes par la liseuse, dont c’est précisément la visée.

Pour être pleinement optimale, cette solution nécessite néanmoins quelques aménagements.

On peut techniquement se contenter de placer les notes en fin de chapitre et de suivre les recommandations de la norme EPUB 3, c’est-à-dire regrouper les notes dans une section aside et d’utiliser les valeurs footonote et noteref de l’attribut epub:type. Or cette solution n’est pas véritablement satisfaisante dans une publication fixed layout puisqu’on se retrouvera, comme envisagé précédemment, avec une plage de texte blanche si la publication est lue sur une liseuse et que la restitution des notes est censurée.

Par ailleurs, dès lors qu’on choisit de placer les notes en fin de chapitre, elles s’apparentent à des rearnotes et non plus véritablement à des footnotes. Plusieurs solutions sont dès lors possibles selon que l’on privilégie la conformité avec les recommandations de la norme EPUB 3 où que l’on se place dans une optique de rétrocompatibilité, c’est-à-dire qu’on adopte une syntaxe la plus proche de celle du format EPUB 2.

Création de l’appel de note dynamique

La présentation des notes en fin de chapitre est détaillée dans l’article « EPUB 3 : gestion des notes de pied de page dans les publications en reflowable layout » dans la mesure où elle concerne prioritairement les publications EPUB 3 de ce type. Toutefois, si l’on souhaite adopter ce modèle de présentation pour une mise en pages fixed layout, on doit impérativement tenir compte du fait que la note et l’appel de note ne se situent pas dans le même fichier.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.